Retour à la gravure

Je me suis récemment remise à la gravure taille-douce. J’en avais brièvement appris les techniques de base en école d’art mais je n’y avais plus touché depuis. Je réfléchissais depuis longtemps à préparer une collection de bijoux gravés, et puis on m’a passé une commande. C’était le déclencheur idéal !

J'ai choisi la technique de l’eau-forte car elle me semblait la plus adaptée au résultat que je veux obtenir. De plus, graver au burin ou à la pointe sèche est beaucoup plus difficile pour moi qui ne maîtrise pas bien les gestes techniques. 

Aperçu du travail encore en cours ! 

On commence par protéger la plaque avec du vernis... 

Puis on dessine « dans » le vernis avec une pointe sèche : on retire le vernis ce faisant. Puis on plonge dans un bain d’acide qui va ronger le cuivre ainsi exposé. 

Et voici le résultat !

Le processus est très long et il faut s’y reprendre à plusieurs fois quand on a aussi peu d’expérience que moi. Heureusement, j’ai des amies dont c’est le métier pour m’aider. Comme on peut graver à peu près tout ce qu’on veut, les possibilités sont vastes. 

Le reste de la nouvelle collection est en préparation ! 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés