Ragnarok, édition 2018

Je ne pensais pas y retourner, et pourtant nous y voilà !

 

 

Je participerai au jeu de rôle grandeur nature Ragnarok cet été avec mon amie B. et notre boutique « L’encre et la perle ». Nous proposerons la même chose qu’il y a deux ans, mes bijoux et les tatouages éphémères de B. Je suis contente de retrouver ce joyeux n’importe quoi.

 

 

Je vais travailler à l’amélioration de ma présentation « time in » et aussi à notre confort sur place. À suivre !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Time In

Après une longue pause (vacances obligent), je peux revenir avec un peu plus de précisions sur le déroulement du GN Ragnarok. Il m’a aussi fallu le temps de récupérer des photos de tous côtés. Elles sont pour la plupart visibles sur Facebook, et seront ensuite mises en ligne sur le site de Ragnarok.

Notre échoppe une fois installée :

GN2

Nous étions un peu à l’écart de la rue marchande principale, mais notre boutique donnait sur la place de la ville, juste à côté d’une grande taverne. En tant qu’artisan, nous ne participions pas au jeu et étions un peu « coincées » dans notre stand mais, grâce à notre emplacement, nous avons pu voir se dérouler plusieurs événements du jeu en direct.

GN6

La taverne des Arches, juste à côté de nous, où les barbares viennent se désaltérer après les combats.

GN4

GN8

GN19

GN10

La ville, Harapan, a élu un nouveau bourgmestre durant le jeu. Le vote s’est joué entre Günther (ci-dessus à droite) et la Baronne (à gauche). Günther est un Kobold : il a la peau turquoise pâle, un gros nez, des chaussettes à rayures et parle avec une voix de crécelle. La Baronne est un homme habillé en dame. Ce moment situe assez bien l’ambiance générale du jeu…

Leur débat électoral s’est déroulé sur la place. Plus tôt dans la journée, chaque candidat avait engagé les enfants de la garderie du jeu pour leur faire de la pub à la criée : « Votez Günther ! » d’un côté, « Votez la Baronne ! » de l’autre.

Günther a remporté l’élection. La rumeur veut que ses finances aient soudain considérablement gonflé peu de temps après, à la suite d’un « malencontreux » incendie. Puis il a mis en place une milice, la Gesta-Orc, mais le jeu s’est fini avant que celle-ci ait pu faire des actions notoires.

GN-Harapan5

Günther de plus près (crédit photo : boutique Le Petit Londres).

GN-tats2 GN13 GN14 GN15 GN17

B. a eu du succès avec ses tatouages.

Le seul bémol est que, cette année étant une « fin de cycle » du jeu (il n’y aura pas de Ragnarok l’an prochain, le jeu devrait normalement reprendre dans deux ans), les joueurs étaient très sollicités. Ils ont donc eu peu de temps pour flâner dans les rues de la ville. La plupart des artisans ont, comme nous, fait peu d’affaires cette année.

Néanmoins, il reste toujours très agréable de rencontrer les joueurs et non-joueurs, discuter, recevoir des compliments sur son travail et découvrir des gens de tous les horizons, de tous les âges, de tous les styles.

GN5

Le lendemain, les Orcs sont venus sur la place pour leur propre débat électoral. Ils ont élu leur nouveau chef à coups d’épée plutôt que d’arguments, et le résultat était tout aussi divertissant.

Leurs costumes sont magnifiques et très impressionnants.

GN-Harapan6

(crédit photo : boutique Le Petit Londres).

GN-Harapan7

(crédit photo : boutique Le Petit Londres).

GN-Harapan8

(crédit photo : boutique Le Petit Londres).

GN7

Certains Orcs sont accompagnés de Squigs. Techniquement, ce sont des ballons sauteurs déguisés. Voir un Orc se rendre à la taverne sur son squig (boing, boing, boing) est une expérience unique.

GN12

GN3

Le camp des barbares et quelques installations.

GN-Harapan16

Un clan est venue faire danser leur dieu-dragon sur la place.

 

Et enfin, la grand bataille finale. Je n’y ai pas assisté, ces photos viennent du photographe présent sur place.

GN-Bataille1

(Crédit photo : Damien Shroom)

GN-Bataille5

(Crédit photo : Damien Shroom)

GN-Bataille6

(Crédit photo : Damien Shroom)

GN-Bataille8

(Crédit photo : Damien Shroom)

GN-Bataille10

(Crédit photo : Damien Shroom)

GN-Bataille13

(Crédit photo : Damien Shroom)

GN-Bataille14

(Crédit photo : Damien Shroom)

GN-Bataille2

(Crédit photo : Damien Shroom)

Le château de paille était le fort du méchant du jeu, pris d’assaut par toutes la factions réunies. La bataille a duré environ trois heures et malheureusement, les joueurs ont perdu…

 

Dans l’ensemble, participer à un GN est un expérience peu commune et très amusante. Je l’ai fait de la façon qui me convenait le mieux, à savoir artisan, donc simple observateur. On peut aussi y aller en tant que personnage non joueur (figurant, en gros) ou s’investir encore plus. Il y en a pour tous les goûts.

Pour ce qui est du commerce, le plus rentable est bien entendu de tenir un stand d’alimentation ou boisson. Mais nos recettes ont largement remboursé notre inscription, c’est donc l’essentiel. Il faudra d’autre GN pour rentabiliser l’achat de tout le reste du matériel ! Je ferai bientôt des articles plus précis sur tout le travail que nous avons fait pour ça, avec quelques tutoriels à la clef.

GN9

Dans tous les cas, on a peu d’occasion de prendre des vacances aussi dépaysantes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’encre et la perle : derniers préparatifs

Le blog et la boutique seront en pause

du mercredi 20 au dimanche 24 juillet !


Ces jours-ci je suis débordée par les préparatifs du GN. Chaque fois que nous croyons en voir le bout, trois nouveaux problèmes surgissent de nulle part. J’espère pouvoir arriver sur place avec assez d’énergie pour tenir debout…

L'encre et la perle - Ragnarok LARP sign

Je ferai un long rapport détaillé avec des photos et peut-être quelques tutoriels à mon retour.

À bientôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tests d’encre pour tatouages éphémères

À des fins promotionnelles, mon amie B. et moi avons produit une photo pour mettre en valeur les produits de notre boutique commune « L’encre et la perle ».

Pour fabriquer ses tampons à tatouer, B. reporte ses dessins sur un morceau de lino ou de gomme puis grave avec des gouges. C’est un travail précis que j’admire beaucoup. J’ai déjà essayé et prouvé prouvé ma nullité à cet exercice.

Gouges

Tatouée et bijoutée, j’ai joué au mannequin pour une séance photo. Il est étonnamment difficile de trouver une pose qui ait l’air à peu près naturelle et qui montre tout ce qu’on souhaite. Je devrais me mettre au yoga ; j’ai dû faire des contorsions très inconfortables.

Le résultat final est cette photo, que j’ai déjà montrée. Fort heureusement, B. est une excellente photographe, équipée d’un très bon appareil photo.

Ragnarok mass larp artisan

Ci-dessous, un aperçu des coulisses !

La suite va ressembler à une sorte d’hommage à mon auguste personne, et j’en suis désolée… Il se trouve que je suis le mannequin simplement parce que B. est la tatoueuse.

1) Celle-ci était une alternative possible. La lumière est diffusée et réchauffée par la tonnelle beige ; on dirait qu’il fait grand soleil alors qu’il pleuvait… Je me congelais doucement en débardeur. Cependant, le collier est un peu flou, c’est dommage.

Inking test 1

2) Cette pose est tout simplement bizarre…

Inking test 2

3) Stupides bretelles qui ne tiennent pas en place !

Inking test 3

4 Pas si facile de rester sérieux… Au final, nous avons choisi le collier vert. Il ressort mieux et s’accorde mieux avec le décor végétal.

Inking test 4

 

Au rapport !

Ma mission ensuite a été de suivre attentivement l’évolution de mon tatouage durant les jours suivants. Notre but est qu’il dure trois jours, la durée du jeu.

Tatouage + moins de 24h, après une nuit de sommeil :

Encreperle-tats1

Tatouage + 48h après une journée de travail (donc activité et frottement des vêtements) et douches chaudes sans frotter ni mettre de savon dessus :

Encreperle-tats2

Tatouage + 72h après 2 jours de travail et douche chaude avec application de savon, sans frotter. En bonus, un magnifique aperçu de ma poubelle, que je n’avais pas vue sur le moment. Allez prendre en photo votre épaule pour comprendre la galère que c’est.

Encreperle-tats3

Le tatouage s’est effacé au bout de 72h quand je l’ai frotté avec un gant et du savon. Les tests avec B. ont montré qu’il se retire également facilement à tout moment avec du lait démaquillant et un chiffon ou coton. L’encre, une fois sèche, ne bave pas et ne tache pas les vêtements.

Ça devrait donc être parfait pour trois jours de camping médiéval avant de retrouver à un aspect sérieux pour retourner au travail !


Partagez notre page Facebook !

Rendez-vous sur Hellocoton !