Taking a wee break

Me voici de retour après quelques jours à Édimbourg. J’ai un faible pour l’Écosse depuis des années maintenant, mais je n’avais jusqu’à présent visité que les Highlands. Cette fois, je suis restée en ville. Voici quelques photos !

 

Holyroodhouse Abbey, à côté du Palais

 

Holyrood Park

 

Holyrood Park (oui oui, c’est dans Édimbourg)

 

Holyrood Park, avec vue sur la ville

 

Bobby, le fidèle petit chien qui attendait sur la tombe de son maître

 

Old town (vieux centre de la ville)

 

Ce ne serait pas un vrai voyage en Écosse sans un peu de whisky…

 

Dean Village

 

Je recommande Édimbourg à tous ceux qui aiment les vieilles pierres, les collines verdoyantes, l’odeur de la mer et les bus à double étage. Il y a des dizaines d’endroits intéressants à visiter, des châteaux et rues médiévales aux musées d’art moderne. On peut aussi errer tranquillement dans les rues comme je l’ai fait. C’est une excellente destination pour un long week-end.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pêcher le bar quand on est une bande de branques

Cet article est sans doute un peu inhabituel, mais je ne pouvais pas résister. Ma famille est merveilleusement bizarre. Ne vous souciez pas de ne pas comprendre le vocabulaire de pêche, ils n’y captent rien non plus.


— Intérieur jour – salon de la maison familiale en Bretagne —

Mathieu, Julien et leur père sont assis autour de la table basse. Julien parcourt une encyclopédie de pêche tandis que Mathieu prépare son matériel. Lorsqu’ils sont en visite, ils vont avec leur père pêcher au bord de la mer, espérant ramener un ou deux bars pour le repas du soir.
Toutes les tentatives ont jusqu’ici été un échec cuisant.

MATHIEU
Le bar est un poisson crépusculaire. Il faut y aller le soir, à marée montante.

JULIEN (feuilletant l’encyclopédie)
Marc, quand il va pêcher, il est dans l’eau à 6 heures du matin.

MATHIEU
Oui, non mais Marc, j’y crois pas à sa technique. Il a eu un heureux hasard du débutant, mais il y connaît rien de plus que nous, en vrai. Tout est dans le leurre, je vous dis. (inspectant un hameçon) Et si j’achetais une cuiller ?

PAPA
Mathieu, son montage, c’est une guirlande de Noël.

MATHIEU
Mais le bar est festif !

JULIEN
Ha ! Écoute ça : « Pour rechercher des poissons sous la surface, il est conseillé de laisser couler la cuiller jusqu’au fond puis de la dandiner par petites ou grandes tirées suivant l’humeur des bars. La dandine est très efficace sur les petits poissons de surface comme sur ceux des grandes profondeurs. »

MATHIEU
Ha ha ha !

JULIEN
C’est n’importe quoi, ce bouquin, en fait…

PAPA
Mais c’est ce que je fais, la dandine ! Je gigote la ligne, en haut, en bas, à gauche… Le bar, il s’en contrefout, de la dandine.

JULIEN
Moi, je vous dis, la solution, c’est le crabe mou. Il faut aller choper du crabe mou sous les rochers et les mettre sur l’hameçon.

MATHIEU
Tu nous saoules avec ton crabe mou.

PAPA
Bon, je crois que je vais être audacieux et tenter le buldo pivotant.

MATHIEU
Non, ce qu’il te faut, toi, c’est une mitraillette. Je suis sûr qu’avec une barque, on en prendrait, des bars.

PAPA
Mais non, il y en a plein au bord de l’eau. Par contre, ça vaudrait peut-être le coup de s’enfoncer un peu dans l’eau.

MATHIEU
Deux heures sans bouger avec les burnes à 12° ? Non mais tu veux pas qu’on aille pêcher le phoque, aussi ?

PAPA
Il y en a des phoques, vers l’île aux Moines.

MATHIEU
Oui, ben va donc pêcher sur ton île et te faire encercler par la marée comme la dernière fois. Moi, je reste au sec.

PAPA
Ça va, on s’en est sorti, on n’a même pas eu à nager. Mais la marée monte super vite, j’ai rien vu venir.

MATHIEU
Oui, enfin ça démontre surtout à quel point on est des gros branques. Mais au moins on a fait marrer les petites vieilles avec nos sacs sur la tête.

JULIEN
Tu me fais marrer, toi, je vais rester au sec. Au bout de deux lancers, tu vas coincer ta ligne dans les algues et devoir te foutre à l’eau pour aller la démêler, comme à chaque fois.

MATHIEU
OK, possible. D’ailleurs, faut que je mette mon maillot de bain. Je vais encore me râper les pieds sur les rochers. T’as pas des sandales, Papa ?

PAPA
Non, mais j’ai des bottes en caoutchouc.

JULIEN
Eh regarde, il est cool, ce leurre. C’est pas ce que t’as, toi, un rapala silver magnum ?

MATHIEU (prenant l’encyclopédie)
Ben si. Mais c’est quoi, ce montage ? Le buldo, il est au-dessus ?

PAPA
Ben oui, tu le mettais où, toi ?

MATHIEU
Aaaah mais voilà pourquoi ça marchait pas ! Il me faut un paternoster. On a ça ?

JULIEN
Eh, vous croyez qu’ils font des leurres en forme de crabe mou ? Pourquoi ça existerait pas, ça ?

PAPA
Je crois que c’est plus une question d’odeur, le coup du crabe mou…

JULIEN
Hé ben on l’enduit un peu de surimi !… Mieux : on appâte au surimi. On en jette deux ou trois à la flotte avant, et hop, le bar alléché se ramène.

MATHIEU
Tu crois que le surimi a goût de crabe mou ?

JULIEN (l’ignorant, sort un montage de leurres de la boîte)
P’tain, non mais Mathieu, c’est quoi, ce truc ?

MATHIEU
Oh, ma mitraillette ! Eh, attention ! J’ai passé un temps fou à faire ce montage. Tiens, je vais peut-être utiliser ça en fait. J’ai pas de paternoster pour arranger mon autre montage.

PAPA
Trois leurres ? C’est pas un peu excessif ?

MATHIEU
Un poisson bleu, un blanc, et un rouge. Je l’appelle le Patriote.

JULIEN
Tu comptes sur un bar avec des tendances pétainistes ?

MATHIEU
Mmh, pas faux, j’aurais peut-être dû miser sur un leurre à hermines. Le breton est régionaliste.

PAPA
Moi, je crois que le bar se fout bien de notre gueule avec nos conneries.

JULIEN
Oui, mais justement. Au début c’était juste pour rigoler, mais c’est devenu une affaire personnelle. Je lâcherai pas l’affaire avant d’avoir rapporté un putain de bar à griller au barbecue. Ma fierté virile est en jeu.

MATHIEU
T’as pas une cuiller en rab’ ? J’ai une idée pour rendre le patriote irrésistible.

JULIEN
Tu me fous les glandes avec tes montages à la mords-moi-le-nœud, toi. Je suis sûr que tu fais fuir tous les poissons. Ils sont tranquilles à buller sous les rochers, toi tu débarques avec tes gros néons, et d’un coup c’est Las Vegas.

MATHIEU
Oui, ben ramène-nous un bar avec tes crabes mous et ton ambiance Dunkerque et on en reparlera.

JULIEN (à Papa)
On peut passer à Carrefour acheter du surimi ?


Ce dialogue a été transcrit aussi fidèlement que possible, à l’insu de mes adorables andouilles de frères et père. J’espère qu’ils me pardonneront.

Il n’y a toujours pas eu de grillade de bar au menu à ce jour.

Rendez-vous sur Hellocoton !